28-ElleSAppelaientPhedre

Posté le 29 août 2017 par

Elles s'appelaient Phèdre d’après Jean Racine écriture et mise en jeu de Jean-Marie Broucaret assisté de Patxi Uzcudun avec Sophie Bancon et Catherine Mouriec régie technique Pantxoa Claverie costumes et accessoires Sophie Bancon Théâtre des Chimères - Production Théâtre des Chimères - soutiens Villes d’Hendaye, de Biarritz et d’Anglet, Conseil Départemental Pyrénées-Atlantiques, Conseil Régional Aquitaine, DRAC Aquitaine ✻ Tarifs : 6€ - 4€ (voir p. 50/51) séances scolaires : pour Lycées - mardi 20 mars à 10h et à 14h30 Phèdre revisitée - Il ne s’agit pas ici de monter “Phèdre” mais de raconter “Phèdre”. En faisant alterner des parties contées et les scènes jouées extraites du “Phèdre” de Racine, en passant de la prose à l’alexandrin, de la relation directe au public au quatrième mur, la mise en scène questionne à partir de ce que nous sommes, notre relation à cette œuvre et plus largement au théâtre. Les deux comédiennes jouent, ici, tous les rôles. Ce choix de deux actrices pour interpréter huit personnages, de sexes et d’âges différents, est motivé par la volonté de réaliser un spectacle sur la passion amoureuse. Quel rapport entretenons-nous aujourd’hui avec cette violence passionnelle ? Et avec le désir nié, rejeté, bafoué ou partagé ? Dialogue entre le XVII e et le XXI e siècle, mais également entre un mythe antique grec fondateur et notre mo- dernité. Chacun peut se reconnaître dans les récits d’un deuil, d’une rupture déchirante, d’un amour non-partagé,... ...Morceaux de bravoure en alexandrins et relation directe au public se succèdent à un rythme effréné. Le spectateur ressort avec le sentiment d’avoir été nourri, et d’avoir renoué avec l’essentiel : le texte et le jeu.

Elles s’appelaient Phèdre
d’après Jean Racine écriture et mise en jeu de Jean-Marie Broucaret assisté de Patxi Uzcudun avec Sophie Bancon et Catherine Mouriec régie technique Pantxoa Claverie costumes et accessoires Sophie Bancon Théâtre des Chimères – Production Théâtre des Chimères – soutiens Villes d’Hendaye, de Biarritz et d’Anglet, Conseil Départemental Pyrénées-Atlantiques, Conseil Régional Aquitaine, DRAC Aquitaine
✻ Tarifs : 6€ – 4€ (voir p. 50/51)
séances scolaires : pour Lycées – mardi 20 mars à 10h et à 14h30
Phèdre revisitée – Il ne s’agit pas ici de monter “Phèdre” mais de raconter “Phèdre”. En faisant alterner des parties
contées et les scènes jouées extraites du “Phèdre” de Racine, en passant de la prose à l’alexandrin, de la relation directe au public au quatrième mur, la mise en scène questionne à partir de ce que nous sommes, notre relation à cette œuvre et plus largement au théâtre. Les deux comédiennes jouent, ici, tous les rôles. Ce choix de deux actrices pour interpréter huit personnages, de sexes et d’âges différents, est motivé par la volonté de réaliser un spectacle sur la passion amoureuse.
Quel rapport entretenons-nous aujourd’hui avec cette violence passionnelle ? Et avec le désir nié, rejeté, bafoué ou partagé ? Dialogue entre le XVII e et le XXI e siècle, mais également entre un mythe antique grec fondateur et notre mo-
dernité. Chacun peut se reconnaître dans les récits d’un deuil, d’une rupture déchirante, d’un amour non-partagé,…
…Morceaux de bravoure en alexandrins et relation directe au public se succèdent à un rythme effréné. Le spectateur
ressort avec le sentiment d’avoir été nourri, et d’avoir renoué avec l’essentiel : le texte et le jeu.